Header
Deutsch-französische Wirtschaftskommunikation – Das interkulturelle Blog +++ Le blog interculturel de la communication économique franco-allemande

Nos voisins allemands (4/8)

31/07/2012 | Posté par DDF dans Stereoytypen / Stéreotypes

Décomplexés ces Allemands

Vous l’avez peut-être remarqué : j’ai employé sans hésiter deux mots anglais : « timing » et « meeting ». Bien que ces mots soient connus en France et peut-être occasionnellement employés, ils ne sortent pas aussi facilement de la bouche des Français que de celles des Allemands. En France, nous sommes connus pour la recherche de l’équivalent français quasi immédiat d’un terme anglais à peine sorti sur le territoire national.

En Allemagne, en revanche, l’effet est à l’exact opposé. A peine un mot anglais est-il importé qu’il y trouve immédiatement asile à tel point que parfois il est recommandé d’être au courant des nouvelles modes linguistiques anglophones pour pouvoir suivre son interlocuteur allemand. La présence de mots anglais dans la vie professionnelle mais aussi privée n’a donc rien d’inhabituel ni de choquant même si l’équivalent allemand existe. Ce qui explique d’ailleurs qu’ils soient très nombreux voire, à mon goût, beaucoup trop nombreux. En général, les Allemands n’éprouvent pas de fierté à l’égard de leur langue. Cela s’explique par l’expérience traumatisante du nazisme qui fait que les Allemands ne commencent à affirmer leur identité que depuis quelques petites années. Mais c’est aussi parce que ce n’est qu’au XIXe siècle que la langue allemande a pu vraiment s’imposer comme langue nationale. La langue française, quant à elle, s’impose dès le XVIIe siècle et se livre depuis à une véritable politique de défense de ce qu’elle considère comme un patrimoine ; défense rarissime voire  inexistante en Allemagne. Les Allemands, eux, considèrent leur langue plutôt comme un instrument de communication qui doit être pratique voire pragmatique. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils n’éprouvent aucun complexe à faire des fautes lorsqu’ils parlent une langue étrangère. Mais contrairement au préjugé largement répandu à l’étranger, tous les Allemands ne parlent pas anglais couramment. Par contre, là où les Français hésitent et n’osent pas s’exprimer dans une langue étrangère, les Allemands, eux, se lancent, l’essentiel pour eux étant de se faire comprendre, avec ou sans fautes. Et c’est d’ailleurs de cette façon qu’ils parviennent à faire des progrès. Alors soyez patient avec votre collègue allemand. S’il tient à s’exprimer en français, communiquez-lui votre reconnaissance de l’effort qu’il fait. Et puis, vous aussi mettez-vous à l’allemand si ce n’est pas déjà fait et faites des fautes. Car il est indéniable que la maîtrise d’une langue étrangère ouvre la voie à la connaissance de l’Autre. En maîtrisant la langue de votre partenaire, vous comprendrez beaucoup de choses sur sa façon de faire.

 

 

Vous pouvez suivre les réponses à ce post à travers le RSS 2.0 Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>